Des portefeuilles améliorés grâce aux fonds iShares Edge
Smart Beta

Les facteurs déterminants et le bêta intelligent

Certaines caractéristiques bien connues, bien documentées et bien comprises – appelées facteurs – s’appliquent à tous les portefeuilles. On connaît depuis longtemps l’influence de ces facteurs.

Ce qui est nouveau, ce sont les moyens utilisés pour en tirer profit, par exemple les fonds négociés en Bourse (FNB). Les FNB à bêta intelligent utilisent ces puissants facteurs en les intégrant dans une structure abordable et avantageuse sur le plan fiscal, et révolutionnent la façon dont les investisseurs peuvent profiter de leurs effets traditionnellement positifs sur le rendement.

  • Afficher la transcription

    Le bêta intelligent est l’un des concepts qui font le plus couler d’encre dans le monde des placements à l’heure actuelle; tous les journaux en parlent. Mais qu’est-ce que le bêta intelligent, au juste?

    Posons la question à Google.

    Si on lance une recherche sur la définition de « smart beta » (bêta intelligent) dans Google, on obtient des dizaines de millions de résultats. Une des premières définitions qui s’affichent est celle du Financial Times, selon lequel le bêta intelligent est une notion plutôt floue de la finance moderne.

    Q. Le bêta intelligent est-il vraiment difficile à saisir?

    Pour certains, oui. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici aujourd’hui : nous souhaitons parler des principes de base du bêta intelligent et dissiper la confusion qui entoure ce terme. Les stratégies fondées sur le bêta intelligent ont pour but d’augmenter les rendements, d’améliorer la diversification et de réduire les risques auxquels s’exposent par les investisseurs. Ces stratégies reposent sur une forme combinée de gestion active et de gestion passive des placements.

    Elles sont actives parce qu’elles visent à surpasser un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière en tenant compte du risque, du rendement et du coût. Elles sont aussi en partie passives parce que leur mise en œuvre est transparente et soumise à des règles préétablies. En principe, ces règles devraient être suffisamment objectives pour qu’on puisse les énoncer par écrit et confier à quelqu’un d’autre le soin de les appliquer. Les stratégies fondées sur le bêta intelligent sont souvent utilisées par des FNB ou des fonds indiciels et elles exploitent bien des thèmes ciblés par les stratégies de gestion active classiques, à un coût beaucoup moins élevé.

    Q. Comment les stratégies à bêta intelligent font-elles pour atteindre leur but?

    Eh bien, pour répondre à cette question, il faut comprendre les « facteurs » qui entrent en jeu.

    Les facteurs sont des caractéristiques propres aux placements qui aident à comprendre le risque et le rendement d’un titre. Par exemple, les actions d’un même secteur d’activité ont tendance à évoluer dans la même direction, tout comme les obligations de durée semblable. Ces caractéristiques forment en quelque sorte l’ADN des actions et des obligations. Ainsi, tout comme votre ADN est à l’origine de la couleur de vos yeux ou de votre entêtement, l’ADN d’une action – ses facteurs déterminants – aide à comprendre comment elle se comportera. Certains de ces facteurs – pas tous – sont particulièrement intéressants parce qu’ils sont généralement associés à un rendement positif et constant à long terme. De plus, ils sont bien compris sur le marché.

    Examinons maintenant la valeur.

    Consultons encore une fois Google. (Sara lance la recherche dans Google.) Donc, d’après le dictionnaire Webster, la valeur est ce qu’on obtient quand on achète un produit bon marché ou à son juste prix; si on transpose cette notion dans le contexte des placements, on peut dire que les titres les moins dispendieux ont généralement un rendement plus avantageux que les titres plus chers. Ainsi, à long terme, les investisseurs qui détiennent des titres moins connus et potentiellement plus à risque sont récompensés.

    Les stratégies fondées sur le bêta intelligent ciblent les facteurs qui créent de la valeur, sont bien compris, ont un effet durable et favorisent la diversification au fil du temps.

    Bon nombre de ces concepts ne sont pas nouveaux; la valeur et la qualité, entre autres, font depuis longtemps partie des paramètres de sélection de titres que les gestionnaires actifs utilisent. Ce qui est nouveau, c’est l’idée que nous puissions en tirer profit de manière continue et abordable dans le cadre d’un portefeuille à gestion passive.

    C’est une idée audacieuse. Voilà ce qu’est le bêta intelligent : une façon intelligente d’envisager les placements et de voir au-delà de l’habituelle gestion active ou passive.

Objectif : rendements supérieurs

On appelle facteurs certains paramètres généraux qui stimulent constamment les rendements et dont l’étude aide à expliquer le comportement des actions et des obligations1. Aujourd’hui, les investisseurs peuvent profiter de stratégies fondées sur ces facteurs en investissant dans des FNB transparents à coût modeste.

Objectif : rendements supérieurs