LA DURABILITÉ CHEZ BLACKROCK

L'innovation : sur le chemin vers zéro émission nette

Risque de perte en capital. Tous les investissements financiers comportent un élément de risque. Par conséquent, la valeur de l'investissement et les revenus qu'il procure varient et le montant de l'investissement initial ne peut être garanti.

Aujourd’hui, le monde émet environ 60 gigatonnes de gaz à effet de serre chaque année pour les besoins de l’économie et de notre quotidien : notre nourriture, nos déplacements, nos emplois, nos modes de vie. Nous ne pouvons pas tout arrêter du jour au lendemain, mais nous pouvons prendre des mesures vers un monde à zéro émission nette.

BBL open
Titre: L’économie à zéro émission nette est en chemin

Zéro émission nette, cela consiste à réduire les émissions de gaz à effet de serre afin d’atteindre progressivement un équilibre entre les émissions produites et les émissions évitées dans l’atmosphère. Ainsi, pour chaque tonne de gaz à effet de serre émise, nous en éliminerions une.

(Texte graphique : Zéro émission nette = émissions de gaz à effet de serre produites ≤ émissions éliminées)

(Animation graphique/texte)

Les dernières études montrent que si nous atteignions zéro émission nette à la mi-siècle, c’est-à-dire si nous respectons les objectifs définis par l’Accord de Paris,

Le réchauffement climatique serait nettement inférieur à 2 degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels. Si nous dépassons ce seuil, les scientifiques estiment que nous subirons de graves conséquences climatiques.

*Source : Conseil climatique, What does net zero emissions mean ? (en français : Qu'est ce que signifie zéro émission nette ?), 2020

(Animation graphique/texte)

À ce jour, 127 gouvernements du monde entier et plus de 1 000 entreprises se sont engagés à atteindre zéro émission nette ou s’apprêtent à le faire.

*Source : Climate Action Tracker, Warming Projections Global Update (en français : Projections du réchauffement à l'échelle mondiale), décembre 2020 et UN News, UN chief stresses need for greater speed to achieve carbon neutrality (en français : Le chef de l'ONU souligne la nécessité d'accélérer la mise en œuvre de la neutralité carbone), 9 novembre 2020.

Cela se reflète également dans le système financier. Les régulateurs imposent la divulgation des risques climatiques, et les législateurs du monde entier collaborent pour atteindre des objectifs communs sur le climat. Le changement climatique est un problème collectif qui requiert une action collective mondiale. Nous devons comprendre que, pour atteindre zéro émission nette en 2050, on ne peut pas s’y mettre en 2049. Il faut commencer dès aujourd’hui.

Enfin et surtout, comme pour toute transition, nous devons vraiment travailler de concert pour nous assurer qu’aucune communauté ou industrie ne soit laissée de côté de manière disproportionnée.

En résumé, atteindre zéro émission nette au niveau mondial d’ici 2050m représente notre meilleure opportunité d’atténuer les conséquences les plus dramatiques du changement climatique.

Cela entraînera un changement structurel significatif de notre économie et les sociétés qui parviendront à évoluer et adapter leur modèle d’entreprise seront récompensées par les marchés financiers sur le long terme.

Que signifie zéro émission nette?

Regardez notre vidéo avec Jessica Tan, responsable de la stratégie d'entreprise, et lisez notre nouveau guide pour en savoir plus sur la transition vers l'objectif de zéro émission nette.

Pourquoi est-ce important ?

Le risque climatique est un risque
d'investissement
Notre responsabilité d'aider les clients à naviguer dans ce changement a un impact sur tout ce que nous faisons, de la gestion de portefeuilles à nos choix de collaborations.
L'économie à zéro émission nette
arrive
C'est une opportunité historique d'investir dans l'innovation climatique. Nous pensons que les entreprises qui évoluent seront récompensées par les marchés sur le long terme.
La population et la planète peuvent prospérer ensemble
Réduire les dommages environnementaux tout en stimulant l'innovation nous permet de construire un monde plus juste et plus inclusif où plus de personnes peuvent prospérer.

Comment faisons-nous avancer la durabilité chez BlackRock?

En développant la recherche et les perspectives d'experts

Dans nos produits, technologie et transition

Grâce à notre engagement avec les entreprises

Grâce à notre firme et à nos employés

Larry Fink: Les consommateurs peuvent se sentir impuissants face aux enjeux climatiques [et, pour beaucoup, les stratégies de lutte contre le réchauffement climatique résultent davantage d’actions politiques collectives et coercitives que d’efforts individuels].

Comment chaque citoyen peut-il agir à son échelle ?

Bill Gates: Avant toute chose, je pense que la prise de conscience et l’éducation sont essentielles. Il faut également encourager les autres à se sensibiliser sur ce sujet. Les citoyens, indépendamment de leur allégeance politique, doivent faire de la lutte contre le réchauffement climatique leur priorité. On ne peut pas toujours s’entendre sur les stratégies et les moyens à mettre en œuvre ou sur le partage des responsabilités entre les acteurs privés et les pouvoirs publics, ou sur l’approche réglementaire la plus

Cohérente mais il doit y avoir des débats réguliers à ces sujets. Mais, de la même manière que nous voulons éviter les dommages dus aux tremblements de terre et protéger les économies et nous avons déjà abordé ce point – nous devons impérativement [prendre conscience de l’imminence des risques climatiques et] ajouter, de manière généralisée, l’objectif de neutralité carbone. à la liste des sujets prioritaires. Le gouvernement a un rôle important à jouer dans cette lutte contre le réchauffement puisqu’il dispose de la légitimité et du pouvoir de coercition nécessaires pour inciter des modes de consommation et de production durables.

Zéro émission nette : un changement global avec un impact local

Regardez Larry Fink, président-directeur général de BlackRock, et Bill Gates, coprésident de la Fondation Bill et Melinda Gates, discuter du défi complexe d'atteindre une économie à zéro émission nette et de la façon dont la transition stimulera l'innovation et accélérera le changement.

Teresa OFlynn : Pour respecter l'objectif international de limitation du réchauffement climatique global à 1,5°C nous devons rapidement décarboniser nos économies afin d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Le processus de décarbonisation comporte 3 principaux volets. Le premier implique de réduire la consommation énergétique. en recourant à l'efficacité énergétique des équipements, des bâtiments, ou encore du processus de production.

Il semble également inévitable de sensibiliser les citoyens, à consommer de façon plus responsable ; et à favoriser l'économie circulaire.Dans un second temps, il est impératif de soutenir les énergies propres telles que les énergies vertes, ainsi que les infrastructures énergétiques et capacités de stockage nécessaires pour fournir des alternatives aux énergies fossiles.

L'accélération du déploiement des énergies renouvelables telles que l'hydrogène, et les biocarburants, doit également se poursuivre et ce, particulièrement au sein des secteurs difficiles à décarboner, comme c'est le cas de l'aviation par exemple.

Enfin, il faut résolument intensifier la décarbonisation. Et cela inclut des solutions basées sur la nature comme le reboisement, mais aussi développer la technologie qui captera le carbone de l'atmosphère, le stockera et l’utilisera éventuellement. L'essentiel est que le monde est sur une voie de transformation massive, Qui nous propulsera vers un avenir neutre en carbone et numérique. Nous sommes convaincus que cette transition génère de réelles opportunités d’investissements et que le meilleur service que nous puissions rendre à nos investisseurs, c’est de leur permettre d’être à l’avant-garde de cette transition.

Décarbonation et le chemin vers un monde à zéro émission nette

Le monde doit réduire ses émissions de carbone d'environ 1,7 milliard de tonnes chaque année pour atteindre le niveau de zéro émission nette d'ici 2050. Teresa O'Flynn, responsable de l'investissement durable pour BlackRock Alternatives, explique la décarbonation et ses impacts sur les investisseurs dans cet épisode de BlackRock Bottom Line.