Investir en Chine

Les sujets que nous abordons ici :

  • Pourquoi on ne peut plus ignorer aujourd’hui le marché actions onshore chinois
  • Pourquoi le marché des obligations chinoises est voué à une évolution rapide
  • Nos opinions les plus récentes sur le marché et les indices chinois
  • Notre gamme de fonds à découvrir, qui vous permettra de tirer parti du potentiel de croissance de la Chine

Risque de perte en capital. Tous les instruments financiers comportent une part de risque. Par conséquent, la valeur des investissements et le revenu qui en découle peuvent baisser comme augmenter et ne sont pas garantis. L’investisseur n’est dès lors pas assuré de récupérer son investissement initial.

Une transformation qui s’accélère

Alors que la Chine est en train de devenir la deuxième puissance économique mondiale, juste après les États-Unis, les investisseurs étrangers rencontrent souvent des difficultés à saisir toutes les opportunités de croissance qu’offre le pays. Cette situation évolue rapidement, favorisée par la volonté des responsables politiques chinois de libéraliser l'accès aux marchés des actions et des obligations du pays et de les adapter aux normes internationales. Cette évolution a des implications considérables pour tous les investisseurs, qu'il s'agisse d’investisseurs particuliers ou d'investisseurs institutionnels d’envergure et expérimentés. Beaucoup de choses changent actuellement en Chine : passer à côté de nouvelles opportunités pourrait représenter une perte d’argent élevée, surtout à long terme.

Participation des investisseurs étrangers
en Chine (en % du marché)

chart

Sources : Wind, en date de décembre 2018. Les avoirs étrangers détenus en actions et en obligations onshore sont estimés, jusqu’en 2013, sur la base des avoirs des Qualified Foreign Institutional Investors (QFII) et des avoirs en obligations détenus via le marché obligataire interbancaire chinois (CIBM Direct) et, à partir de 2014, sur la base des avoirs étrangers en actions / obligations communiqués par la Banque populaire de Chine (BPC).

Prendre les bonnes décisions sur le marché des actions

Il devient de plus en plus difficile pour les investisseurs d’ignorer le marché actions onshore chinois. Avec plus de 3 000 sociétés cotées, les actions A - cotées à Shanghai et à Shenzhen - permettent aux investisseurs d'accéder à ce qui était historiquement un marché relativement fermé. Des restrictions désormais moins sévères et une libéralisation continue du marché donnent aux investisseurs internationaux la possibilité de négocier des actions A et de gérer la liquidité facilement par le biais du programme Stock Connect, sans n’avoir plus à supporter l’incommodité du système de quotas précédent.

L'inclusion croissante des actions A chinoises dans les principaux indices internationaux accélère leur changement de statut : d'actifs dont la détention représentait un simple plus, elles deviennent maintenant incontournables au sein des portefeuilles. En 2018, MSCI a commencé à inclure les actions A dans ses indices de référence relatifs aux marchés émergents mondiaux, et continue à augmenter leur poids tout au long de 2019. FTSE devrait lui emboîter le pas et faire figurer les actions A dans ses indices FTSE Global et marchés émergents à compter de juin 2019. Dans de nombreux cas, les actions A sont la seule option offerte aux investisseurs qui souhaitent bénéficier d’une exposition à des sociétés chinoises de qualité, dotées de modèles d’activité durables, peu sensibles aux cycles politiques et disposant d’un potentiel de croissance élevé grâce à la transformation progressive des modes de consommation et aux avancées technologiques.

Investisseurs, bienvenue sur le marché obligataire !

L’accroissement du marché obligataire chinois est essentiellement domestique : seulement 3 % environ de ce marché de 12 000 Mds USD est entre des mains étrangères. Cette situation devrait évoluer assez rapidement cependant, grâce à de meilleurs canaux d'accès et à un renforcement de l’alignement sur les normes internationales.

En avril 2019, l'indice Bloomberg Barclays Global Aggregate Index, l'un des principaux indicateurs de la performance des obligations mondiales, a ajouté à ses composantes les obligations d’État et les obligations bancaires chinoises garanties par l’État. Nous estimons que cette inclusion pourrait générer des flux entrants d’investissement d'au moins 150 Mds USD de la part d’investisseurs étrangers - sur l’ensemble de la période d’intégration qui durera 20 mois et qui se terminera en novembre 2020 - uniquement par un rééquilibrage des stratégies passives alignées sur cet indice de référence1. À la valeur de marché actuelle, cela représenterait environ 6 % de l’indice mondial. Notre estimation peut s’avérer prudente, en particulier si le marché obligataire chinois, le deuxième plus important au monde, maintient sa trajectoire de croissance actuelle. En outre, ces prévisions ne reflètent pas les probables flux entrants en provenance de stratégies actives, qui pourraient être significatifs mais plus difficiles à anticiper.

1. À titre d’illustration seulement. Il n’y a aucune garantie que les prévisions établies se réalisent.

Fonds iShares exposés à la Chine

Featured Funds-1
Featured Funds-2

MKTGM0819E-922019