Investissement durable : Résilience en période d’incertitude

Investissement durable : Résilience en période d’incertitude

Ce rapport est destiné aux clients professionnels et institutionnels seulement.
Télécharger le rapport complet Télécharger le rapport complet

La crise de la COVID-19 et ses conséquences néfastes sur la santé, le bien-être économique et la vie de tous les jours ont provoqué une remise en question de notre mode de vie. Pour les administrations publiques, les entreprises et les investisseurs, comprendre les sources de la résilience des derniers mois et comment en tirer parti afin de pouvoir faire face aux crises futures est devenu primordial.

Les marchés boursiers du monde entier ont laissé entrevoir la gravité de la crise avant même le début du confinement aux quatre coins de la planète. Les actions ont amorcé leur chute abrupte à la fin de février, et en l’espace d’un mois, l’indice Dow Jones a perdu plus de 10 000 points (34 %), la demande de liquidités a explosé et l’activité économique s’est brusquement arrêtée, les entreprises ayant reçu l’ordre de fermer leurs portes et les citoyens, de rester chez eux. Dans ce contexte d’instabilité, les investisseurs cherchent à connaître les caractéristiques qui ont contribué à la résilience relative du rendement des portefeuilles et à savoir comment intégrer ces caractéristiques dans leurs propres placements.

Le concept d’investissement durable peut avoir différentes significations. Les propriétaires et les gestionnaires d’actifs ont souvent plusieurs définitions, messages et motivations. Chez BlackRock, la définition de l’investissement durable est simple : il s’agit de combiner l’investissement traditionnel avec des données environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) dans le but d’améliorer les résultats à long terme des clients. Nous estimons que les entreprises qui présentent un excellent profil sur les questions de durabilité importantes sont susceptibles d’obtenir un meilleur rendement que les autres. Plus précisément, nous pensons que les entreprises dont la gestion est axée sur la durabilité devraient être mieux en mesure de tirer leur épingle du jeu dans une conjoncture difficile tout en faisant bonne figure dans une conjoncture favorable.

Hausse de l’investissement durable en période de volatilité des marchés

Dans cet épisode de BlackRock Bottom Line, Brian Deese, Global Head of Sustainable Investing, discute de la solidité de l’investissement durable depuis le début de l’année et de ses perspectives pour 2020.

  • À mesure que la pandémie du coronavirus s’est répandue, elle nous a obligés à remettre en question bon nombre de nos présomptions de base en tant qu’investisseurs. Il en va de même pour la durabilité.

    Qu’avons-nous donc observé?

    BlackRock Bottom Line Open

    Title: L’investissement durable : Résilience en période d’incertitude

    En matière d’investissement durable, on craignait depuis longtemps que les ralentissements ou les perturbations sur les marchés incitent les investisseurs à délaisser les stratégies durables.

    C’est toutefois le contraire que nous avons constaté pendant cette crise, bien qu’il s’agisse d’une période plutôt courte, et le constat est on ne peut plus clair. Malgré l’effondrement historique et spectaculaire des marchés, nous avons observé des rentrées de fonds records dans les stratégies durables au cours de cette période, ce qui renforce notre point de vue selon lequel le changement structurel des préférences des investisseurs est plus durable que les fluctuations à court terme du marché.

    Nous avons également constaté que les sociétés et les portefeuilles qui présentent des caractéristiques de durabilité plus importantes affichent une très forte résilience. Plus de 90 % des indices durables ont en effet devancé leur indice de référence au cours de la période d’incertitude et de ralentissement associée à cette crise.

    (Source : BlackRock, sur la base de données du premier trimestre de Bloomberg et de Morningstar, en date du 7 mai 2020)

    Les sociétés qui se concentrent sur leurs employés, leurs clients et les collectivités où elles exercent leurs activités sont plus souples et réactives dans un environnement où ce qui était auparavant une certitude ne l’est plus. Cette approche les rend plus alertes et plus aptes à composer avec l’incertitude.

    La façon dont les sociétés ont traité leurs employés, partenaires et d’autres parties prenantes dans la crise actuelle a été un facteur de différenciation, et nous croyons que la façon dont les sociétés investissent dans la santé et la sécurité de leurs employés sera encore plus importante.

    Force est également de constater qu’il y aura des attentes croissantes à l’égard de chaque société sur le plan de la gouvernance, sans compter que la raison d’être et l’apport aux collectivités où les sociétés sont établies seront aussi examinés de près.

    Dans tous ces domaines, nous croyons que les aspects de durabilité deviendront encore plus prédominants en matière de placement.

    En fin de compte, la durabilité a été mise à l’épreuve pendant cette crise, et nous pensons qu’elle sera jouera un rôle encore plus important dans la façon dont nous investissons et dans la réussite des sociétés à long terme. 

Le récent repli a mis à l’épreuve cette conviction. Au premier trimestre de 2020, Morningstar a indiqué que 51 des 57 indices d’investissement durable ont surpassé les indices généraux et MSCI a annoncé que 15 de ses 17 indices d’investissement durable se sont mieux comportés que les indices généraux, quelles que soient la région et la méthode de l’indice2,3. Bien que la tendance observée durant cette courte période ne soit pas déterminante, elle correspond à la résilience affichée par les stratégies d’investissement durable au cours des replis précédents (2015-2016 et 2018), qui font l’objet d’une analyse dans notre étude. En outre, ces constatations sont conformes aux résultats des études publiées par BlackRock depuis le milieu de 2018, qui montrent que les stratégies d’investissement durable n’obligent pas les investisseurs à faire un compromis sur le rendement et qu’elles possèdent des caractéristiques de résilience importantes4.

Pourquoi? Voilà la question. Comment explique-t-on cette résilience?

Les études réalisées par BlackRock5 établissent une corrélation entre la durabilité et les facteurs traditionnels, comme la qualité et la faible volatilité, qui, de par leur nature, sont des indicateurs de résilience. Il est donc normal de s’attendre à ce que les entreprises durables soient plus résilientes lors des replis.

Les facteurs traditionnels ne peuvent toutefois pas expliquer à eux seuls la résilience d’une entreprise. Une analyse des différentes caractéristiques de durabilité des entreprises – et de leurs effets sur le rendement – permet de mieux comprendre la manière dont la durabilité renforce la résilience. Notre étude révèle que, pendant la crise actuelle, qui a des effets à la fois transformateurs et dévastateurs sur la vie quotidienne, les entreprises reconnues pour avoir de bonnes relations avec la clientèle ou une solide culture d’entreprise affichent des résultats financiers plus robustes.

Les observateurs ont d’abord attribué l’excellente tenue des fonds ESG à leur sous-pondération relative des sociétés pétrolières et gazières, qui ont dégringolé davantage que le marché pendant le repli. Or, l’analyse que nous avons réalisée aux fins de cette étude et les études menées par des tiers6 montrent que la contre-performance de l’énergie traditionnelle n’explique que partiellement la surperformance de nombreux fonds durables.

À notre avis, la surperformance résulte plutôt d’un éventail de caractéristiques de durabilité importantes, notamment la satisfaction au travail des employés, les bonnes relations avec la clientèle et l’efficacité du conseil d’administration de l’entreprise. La présente période de turbulences boursières et d’incertitude économique a renforcé notre opinion selon laquelle les caractéristiques ESG constituent des indicateurs de résilience en périodes de repli.

Un autre aspect clé de la résilience est la préférence des investisseurs pour les actifs durables pendant la crise. Afin de rééquilibrer leurs portefeuilles durant la tourmente, les investisseurs privilégient de plus en plus les fonds durables au détriment des fonds plus traditionnels. Au premier trimestre de 2020, les fonds durables mondiaux à capital variable (fonds communs de placement et FNB) ont attiré 40,5 G$ US en nouveaux capitaux, ce qui représente une hausse de 41 % sur un an; aux États-Unis, les fonds durables ont attiré des capitaux records de 7,3 G$ US pendant le trimestre7.

Selon nous, les afflux de capitaux durant cette chute d’une ampleur extraordinaire semblent indiquer une persistance des préférences des investisseurs en faveur de la durabilité, ce qui va à l’encontre d’une préoccupation souvent exprimée avant la crise de la COVID-19, à savoir que les investisseurs feront passer la durabilité au second plan durant les fortes baisses des marchés. Et, bien qu’il s’agisse de données à court terme, elles confirment que la crise a accéléré le changement des préférences (sujet qui est traité dans l’étude du BlackRock Investment Institute publiée plus tôt cette année8), ce qui a également contribué à la résilience des fonds durables.

Dans cette étude, nous analysons les écarts de rendement entre les indices ESG et leurs versions de base et entre les fonds ESG et les fonds comparables et nous constatons que la majorité des portefeuilles axés sur les facteurs ESG se sont mieux comportés que les fonds non durables lors du recul des marchés de cette année. Nous examinons également plusieurs thèmes liés à la durabilité en utilisant notre cadre d’évaluation et d’intégration des données importantes sur la durabilité, qui est fondé sur des recherches, afin de comprendre le rendement de chaque thème pendant le repli. Certains thèmes ont affiché un solide rendement, notamment les relations avec la clientèle, la culture d’entreprise et l’efficacité du conseil d’administration, ce qui jette une lumière sur la résilience durant cette crise. Enfin, nous traitons de l’augmentation de la pondération des portefeuilles durables durant la crise et du changement structurel des préférences des investisseurs en faveur des actifs durables.

Pour plus d’information, consultez notre étude destinée aux investisseurs institutionnels et professionnels.

Télécharger le rapport complet

La source

1Bloomberg, période comprise entre le 20 février et le 20 mars 2020.
2 https://www.morningstar.com/insights/2020/04/06/how-did-esg-indexes-fare
3 https://www.msci.com/www/blog-posts/msci-esg-indexes-during-the/01781235361
4 BlackRock Investment Institute,“Sustainable investing: ‘a why not’ moment” mai 2018; Sustainability: the bond that endures, novembre 2019
5 Ibid.
6 https://www.morningstar.com/articles/976361/sustainable-funds-weather-the-first-quarter-better-than-conventional-funds
7 Les données utilisées aux fins de cette analyse sont tirées d'un certain nombre de sources, notamment les sites Web, les communiqués et les sondages des fournisseurs, les prospectus de fonds, Bloomberg, la National Stock Exchange, Strategic Insight Simfund et Wind. Tous les montants sont exprimés en dollars américains. Les flux de capitaux ont été calculés à partir de la valeur liquidative quotidienne et des actions en circulation, selon les données les plus récentes dont nous disposions à la fin du mois. Dans le cas des produits inscrits à plusieurs bourses, les rentrées nettes et les actifs se rapportent aux bourses principales. Données en date du 31 mars 2020.
8 BlackRock Investment Institute, "Sustainability: The tectonic shift transforming investing,” février 2020.

Notre position

La durabilité transforme fondamentalement la finance
La durabilité transforme fondamentalement la finance
Le changement climatique entraîne une réévaluation complète des risques, qui devrait se traduire par une réaffectation importante des capitaux.
Placer le développement durable au centre de notre façon d’investir
Placer le développement durable au centre de notre façon d’investir
Les portefeuilles intégrant les enjeux de durabilité peuvent aider les investisseurs à réaliser leurs objectifs financiers.