Les fonds enregistrés de revenu
de retraite et les rentes

Il est important de savoir quelles options s’offrent à vous à l’échéance de votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER).

Le REER est très pratique pour vous constituer un capital-retraite, mais vous devez le convertir en produit de revenu de retraite avant la fin de l’année où vous atteignez l’âge de 71 ans.

Les retraités canadiens sont donc confrontés à un dilemme : doivent-ils convertir leur REER en fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou utiliser le solde de leur REER pour souscrire une rente viagère auprès d’une compagnie d’assurance?

Évidemment, rien ne vous empêche de faire les deux, c’est-à-dire de convertir une partie de votre REER en FERR et l’autre en rente. Toutefois, peu importe l’option que vous choisirez, il est important que vous connaissiez les principales caractéristiques des FERR et des rentes afin de bien comprendre leurs forces et leurs faiblesses respectives.

Fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR)

Si vous optez pour un FERR, vous devez convertir votre REER en FERR avant le 31 décembre l’année de votre 71e anniversaire de naissance. Vous pouvez toutefois convertir votre REER en FERR en tout temps avant cette date si vous voulez commencer à toucher un revenu de retraite.

Comme dans le cas d’un REER, le revenu de placement réalisé au sein d’un FERR bénéficie d’un report de l’impôt jusqu’à son retrait, mais contrairement au REER, vous ne pouvez pas verser de nouvelles cotisations au FERR. En règle générale, on ne peut transférer dans un nouveau FERR que des fonds provenant d’un REER ou d’un FERR.

Il faut également retirer d’un FERR un montant minimum chaque année, mais il n’y a aucun plafond de retrait.

Vous choisissez les placements (CPG, actions, obligations et parts de FNB) que vous détiendrez dans votre FERR pour répondre à vos besoins de revenu de retraite à long terme. Si toutefois vous réalisez des rendements inférieurs à vos attentes, vous risquez d’épuiser votre FERR de votre vivant.

À votre décès, le solde de votre FERR peut être transféré avec report d’impôt à votre conjoint survivant. En l’absence de conjoint survivant, la valeur de votre FERR est imposée dans votre dernière déclaration de revenus, et la valeur après impôt est transmise aux bénéficiaires.

Rentes

En affectant les fonds de votre REER à la souscription d’une rente, vous vous assurez un revenu garanti toute votre vie (rente viagère) ou pendant une durée déterminée (rente à durée fixe).

C’est à l’administrateur de la rente (généralement une compagnie d’assurance-vie) que revient la responsabilité de vous verser vos paiements. Dans un contexte de faibles taux d’intérêt, le revenu que vous procurera une rente pourrait être inférieur à celui que vous toucheriez lorsque les taux d’intérêt sont plus élevés.

Vous ne pouvez pas tirer plus d’argent que prévu de la rente et les paiements garantis ne se poursuivront à votre décès que si vous avez souscrit une rente réversible ou une rente assortie d’une période garantie; ces deux types de rentes augmentent la probabilité que les paiements soient versés plus longtemps que s’il s’agissait d’une rente viagère et ils réduiront le revenu que vous toucherez.