L’investissement durable devient la norme de BlackRock

Cher client,

Depuis la création de BlackRock en 1988, nous nous sommes efforcés d’anticiper les besoins de nos clients afin de vous aider à gérer les risques et à atteindre vos objectifs de placement. Notre approche a évolué en réponse à ces besoins, en restant toujours ancrée dans notre devoir de vigilance, de loyauté et de prudence envers vous.

Au cours des dernières années, nos clients ont été de plus en plus nombreux à se concentrer sur l’incidence des enjeux du développement durable sur leurs portefeuilles de placements. Cette évolution s’est appuyée sur une meilleure compréhension de la façon dont ces enjeux peuvent influencer la croissance économique, la valeur des actifs et les marchés financiers dans leur ensemble.

À l’heure actuelle, le plus important de ces enjeux concerne le changement climatique. Ce dernier comporte un risque physique associé au réchauffement climatique, mais aussi un risque de transition, puisque la transition mondiale vers une économie à faible intensité de carbone est susceptible de se répercuter sur la rentabilité à long terme d’une entreprise. Comme l’écrit Larry Fink dans sa lettre de 2020 aux dirigeants d’entreprises, les risques de placement induits par le changement climatique ne manqueront pas d’accélérer une réaffectation importante des capitaux, ce qui aura une incidence marquée sur la valorisation des risques et des actifs partout au monde.

BlackRock a pour devoir de vous aider au cours de cette transition et de construire des portefeuilles plus résilients, en s’efforçant notamment d’obtenir des rendements à long terme plus élevés. Les options de placement durable sont susceptibles de fournir aux clients de meilleurs résultats à long terme et les enjeux du développement durable font partie intégrante de la façon dont BlackRock gère le risque, construit les portefeuilles, conçoit les produits et s’engage auprès des entreprises. Nous sommes convaincus que la durabilité doit devenir notre norme en matière de placement.

Au cours des dernières années, nous avons renforcé l’intégration de la durabilité dans les outils technologiques, la gestion des risques et la gamme de produits de BlackRock. Nous accélérons désormais ces efforts selon les axes suivants :

Portefeuilles durables, résilients et transparents

Des portefeuilles résilients et bien construits sont essentiels pour atteindre des objectifs d’investissement à long terme. En matière de placement, nous sommes convaincus que les portefeuilles intégrant les enjeux de développement durable peuvent offrir aux investisseurs de meilleurs rendements corrigés du risque. Étant donné l’incidence croissante de la durabilité sur les rendements, nous estimons que l’investissement durable représente désormais le meilleur gage de robustesse pour les portefeuilles des clients.

  • L’investissement durable comme pilier de notre gamme de solutions – BlackRock gère une vaste gamme de solutions de placement, qui associent différents fonds pour aider les investisseurs à atteindre leurs objectifs. Nous avons l’intention de faire des fonds durables les éléments constitutifs standards de ces solutions, lorsque c’est possible, conformément aux préférences des clients et aux réglementations applicables, telles que la loi ERISA. Tous les aspects de cette approche seront mis en œuvre progressivement et en concertation avec nos clients. En outre, nous nous engageons à offrir ces solutions durables à des frais comparables à ceux des solutions traditionnelles.
    • Dès cette année, nous commencerons à offrir des versions durables de nos portefeuilles modèles phares, y compris pour les modèles les portefeuilles de répartition de l’actif cible. Ces modèles utiliseront des expositions à des indices optimisés en fonction des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), en lieu et place des expositions traditionnelles à des indices pondérés selon la capitalisation boursière. Avec le temps, nous anticipons que ces modèles axés sur l’investissement durable deviendront eux-mêmes les modèles phares.
    • Nous prévoyons également lancer cette année des versions durables de nos fonds iShares de répartition de l’actif afin d’offrir aux investisseurs un moyen simple et transparent d’accéder à un portefeuille durable à un coût raisonnable, au moyen d’un seul fonds négocié en Bourse (FNB).
    • De nombreuses étapes ultérieures contribueront à la normalisation des investissements durables. Nous travaillons par exemple à l’élaboration d’une stratégie à date cible LifePath durable, qui permettra à nos clients d’offrir aux investisseurs une solution de retraite durable tout-en-un à un coût de revient faible. En outre, nous préparons l’élargissement de notre gamme de fonds monétaires durables.
  • Renforcer l’intégration du développement durable dans les processus d’investissement de la gestion active – À l’heure actuelle, chaque équipe de gestion active de BlackRock prend en compte les facteurs ESG dans son processus de placement et peut expliquer la façon dont ces facteurs y sont intégrés. D’ici la fin de 2020, une intégration complète des facteurs ESG sera mise en œuvre dans l’ensemble des portefeuilles actifs et des stratégies de conseil. En d’autres termes, nos gestionnaires seront responsables, au niveau du portefeuille, de la gestion appropriée des risques liés aux facteurs ESG et de la production de compte rendus expliquant l’incidence de ces facteurs su les décisions d’investissement. Les équipes de la division « Risk and Quantitative Analysis » (« RQA ») de BlackRock, qui est responsable de l’évaluation de l’ensemble des risques de placement, de contrepartie et opérationnels de la société, évaluera les risques liés aux facteurs ESG dans le cadre de ses revues mensuelles avec les gestionnaires, afin de superviser la prise en compte du risque ESG par les gestionnaires dans les processus de placement. Cette intégration signifie que l’équipe RQA – tout comme BlackRock dans son ensemble – tiendra compte du risque ESG avec la même rigueur qu’elle analyse des mesures classiques telles que le risque de crédit ou de liquidité.
  • Réduire le risque ESG au sein des stratégies de gestion active – À mesure que nous approfondissons notre analyse des risques ESG, nous évaluons en permanence le profil de risque-rendement et les facteurs externes négatifs en lien avec certains secteurs, dans le but de minimiser le risque et de maximiser les rendements à long terme pour nos clients. Les 1 800 milliards de dollars actuellement gérés au sein de nos stratégies actives n’incluent aucune exposition à des emprunts d’État ou à des actions de certains secteurs présentant un risque ESG accru, comme les fabricants d’armes controversées. Nous continuons d’évaluer, dans nos portefeuilles de placements publics et privés, les secteurs à risque élevé exposés à une réaffectation des capitaux, et n’hésiterons pas à réduire nos positions si le profil de risque-rendement des portefeuilles peut s’en trouver amélioré.
    • Liquider nos positions dans les producteurs de charbon thermique - La production de charbon thermique fait partie de ces secteurs. Le charbon thermique est un secteur à forte intensité de carbone, de moins en moins viable sur le plan économique et très exposé à la réglementation en raison de son impact environnemental. Alors que la transition énergétique mondiale s’accélère, nous estimons que la logique économique de long terme ne justifie plus le maintien des placements dans ce secteur. Par conséquent, nous sommes en train de liquider dans nos portefeuilles de placements en gestion active discrétionnaire les titres publics (actions et obligations) de sociétés qui génèrent plus de 25 % de leurs revenus à partir de la production de charbon thermique. Cette liquidation devrait être achevée vers le milieu de l’année 2020. Dans le cadre de notre processus d’évaluation des secteurs à risque ESG élevé, nous surveillerons également d’autres entreprises dépendant fortement du charbon thermique, afin de comprendre si elles sont engagées dans une transition visant à réduire cette dépendance. En outre, les équipes de placement de gestion alternative de BlackRock ne feront à l’avenir aucun placement direct dans des entreprises qui génèrent plus de 25 % de leurs revenus à partir de la production de charbon thermique.
  • Mettre l’analyse ESG au cœur d’Aladdin – Nous avons conçu nos propres outils d’évaluation afin d’approfondir notre compréhension de la matérialité des risques ESG. Par exemple, notre logiciel Carbon Beta permet de soumettre les émetteurs et les portefeuilles à des tests de résilience en fonction de différents scénarios de tarification du carbone. En 2020, nous continuerons de développer des outils supplémentaires : l’un d’eux permettra d’analyser les risques climatiques physiques, tandis qu’un autre produira des signaux d’investissement clairs en analysant les caractéristiques des entreprises liées aux enjeux au développement durable. Nous intégrons progressivement ces outils dans Aladdin, notre plateforme technologique de placement et de gestion des risques.
  • Améliorer la transparence des caractéristiques durables de tous les produits – Nous souhaitons que les investisseurs soient en mesure d’identifier clairement les risques de leurs placements en fonction des critères de développement durable. Nous fournissons déjà, sur le site Internet dédié à nos fonds iShares, des données incluant la notation ESG et l’empreinte carbone de chaque fonds. D’ici la fin 2020, nous avons l’intention de fournir des données transparentes et publiques concernant les caractéristiques des risques liés aux enjeux du développement durable (y compris des données concernant l’empreinte carbone et l’exposition aux secteurs controversés) – pour l’ensemble des fonds communs de placement de BlackRock. Nous mettrons ces renseignements à la disposition de l’ensemble de nos clients, y compris ceux qui bénéficient d’une gestion individualisée sous mandat.

Développer l’accès à l’investissement durable

Nous souhaitons faciliter l’accès à l’investissement durable pour tous les investisseurs et réduire les obstacles pour ceux qui souhaitent agir en ce sens. Nous avons plaidé en faveur de conventions d’appellation claires et cohérentes pour les produits ESG dans l’ensemble du secteur, afin que les investisseurs puissent prendre des décisions éclairées lorsqu’ils investissent dans un fonds labellisé « durable ». Nous travaillons à améliorer l’accès à l’investissement durable depuis plusieurs années, par exemple au moyen de la création de la plus importante gamme de FNB ESG du secteur, qui a permis à un grand nombre d’épargnants d’investir plus facilement de façon durable. Aujourd’hui, nous sommes déterminés à aller plus loin :

  • Doubler notre offre de FNB ESG – Nous avons l’intention de doubler notre offre de FNB ESG au cours des prochaines années (à 150 FNB), en proposant des versions durables de nos produits indiciels phares afin que les clients aient plus d’options pour investir leur argent.
  • Simplifier et élargir la gamme des fonds iShares ESG, y compris les FNB excluant les combustibles fossiles – Les clients souhaitent bénéficier d’un plus grand choix, mais désirent également être en mesure d’intégrer plus simplement les facteurs ESG au sein de leurs portefeuilles existants. Afin de répondre à ces besoins, nous proposerons trois gammes de FNB ESG aux États-Unis et dans la région EMEA. La première permettra aux clients d’éliminer certains secteurs ou entreprises dans lesquels ils ne veulent pas investir. La seconde permettra aux clients d’améliorer significativement les notations ESG, tout en optimisant leur capacité à suivre les indices pondérés selon la capitalisation boursière. Enfin, la troisième permettra aux clients d’investir dans des entreprises ayant les meilleures notations ESG et sera dotée de nos filtres les plus complets, y compris un filtre pour les combustibles fossiles. Nous fournirons des renseignements supplémentaires sur ces gammes de produits au cours du premier trimestre.
  • Travailler avec les fournisseurs d’indices pour améliorer et élargir l’univers des indices durables – Afin d’offrir un plus grand nombre d’options d’investissement durable à nos clients et à tous les investisseurs, nous demandons aux principaux fournisseurs d’indices de proposer des versions durables de leurs indices phares. Nous continuerons également de collaborer avec eux pour promouvoir une normalisation et une transparence accrues de la méthodologie de construction des indices durables. Nous considérons que les indices ESG devraient exclure les entreprises présentant un risque ESG élevé, notamment celles appartenant au secteur du charbon thermique, et avons engagé un dialogue à ce sujet avec les fournisseurs d’indices.
  • Développement de stratégies de gestion active durables – BlackRock élargira sa gamme de stratégies actives incluant des facteurs de développement durable dans les objectifs de placement, en proposant notamment des fonds axés sur la transition énergétique mondiale et des fonds de placement visant à promouvoir les incidences positives ou à limiter les externalités négatives.
    • Transition énergétique mondiale – BlackRock gère actuellement 50 milliards de dollars dans des solutions soutenant la transition vers une économie à faible intensité de carbone. Ces placements comprennent, entre autres, une activité de placement en infrastructures d’énergie renouvelable qui est leader du secteur, et qui investit sur les marchés privés dans l’énergie éolienne et solaire, des fonds d’obligations vertes, LEAF, la première gamme de fonds monétaires axée sur le développement durable environnemental et des stratégies actives dans l’économie circulaire, qui investissent dans des entreprises ciblant la réduction des déchets et l’optimisation du cycle de vie complet des matériaux. Nous étofferons notre gamme de stratégies dédiées aux entreprises préparant la transition vers une économie à faible intensité de carbone, afin d’offrir aux investisseurs une exposition aux acteurs qui gèrent le plus efficacement le risque de transition.
    • Investissement d’impact – BlackRock a récemment recruté une équipe d’experts de placements d’impact, qui génère de l’alpha pour les clients au moyen de placements dans des entreprises choisies en fonction de leur incidence favorable et mesurable sur la société. Nous nous sommes engagés à proposer des solutions dédiées dans ce domaine, à commencer par le lancement de notre fonds Global Impact Equity ce trimestre. Nos solutions de placement d’impact seront alignées aux principes de l’IFC (membre du groupe de la Banque mondiale) dans ce domaine.

Améliorer le dialogue avec les entreprises, l’exercice des droits de vote et la transparence en matière d’engagement actionnarial ou de gérance des placements

Les activités d’engagement actionnarial constituent une composante essentielle de notre devoir envers nos clients. Elles sont primordiales dans la gestion des positions des fonds indiciels que nous gérons pour le compte de nos clients, au moyen desquelles nous sommes de facto des actionnaires quasi permanents des entreprises concernées. Nous avons la responsabilité de dialoguer avec ces entreprises pour savoir si elles gèrent efficacement les risques liés aux enjeux du développement durable et communiquent clairement les renseignements pertinents. Dans le cas contraire, l’exercice des droits de vote nous permet de leur demander des comptes. Nous échangeons avec les entreprises depuis un certain temps sur ces questions, comme en témoignent nos priorités en matière d’engagement actionnarial. De même que dans d’autres domaines de nos fonctions de placement, notre équipe chargée des activités d’engagement actionnarial se concentre de plus en plus, dans le cadre de ses relations avec les entreprises, sur les risques liés aux enjeux du développement durable.

  • Participer à l’initiative Climate Action 100+ – BlackRock considère que la collaboration entre les investisseurs, les entreprises, les organismes de réglementation et les autres parties prenantes est essentielle pour améliorer la gestion des questions d’investissement durable. À ce titre, nous sommes membre fondateur du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (Task Force on Climate-related Financial Disclosures ou TCFD) et signataire des Principes de l’investissement responsable des Nations Unies. BlackRock a récemment rejoint l’initiative Climate Action 100+. Auparavant, BlackRock était déjà membre des cinq organisations qui parrainent cette démarche. Climate Action 100+ est un groupe d’investisseurs qui dialogue avec les entreprises pour les inciter à améliorer la communication de l’information sur le climat et à aligner leur stratégie commerciale sur les objectifs des Accords de Paris.
  • Priorités et consignes de vote de notre politique d’engagement actionnarial – Chaque année, nous mettons à jour les priorités et les consignes de vote de notre politique d’engagement actionnarial. Cette année, nous établirons une correspondance entre ces priorités et ceux des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies auxquels elles se rattachent, tels que l’égalité entre les sexes, et l’énergie propre et d’un coût abordable. Nous intégrerons également des indicateurs de rendement clés dans notre politique d’engagement actionnarial, ce qui permettra de clarifier nos attentes à l’égard des entreprises.
  • Transparence – Nous sommes déterminés à améliorer la transparence de nos activités d’engagement actionnarial. Nous devons cet effort à nos clients et à l’ensemble des parties prenantes des entreprises concernées.
    • À compter de ce trimestre, nous changeons le rythme de publication du compte-rendu de nos activités de vote d’annuel à trimestriel.
    • En ce qui concerne les votes les plus décisifs, nous communiquerons rapidement notre décision de façon publique, ainsi que les critères motivant notre décision.
    • Enfin, nous améliorerons la communication de l’information sur notre dialogue avec les entreprises en incluant dans notre rapport annuel les sujets abordés au cours de chaque engagement.
  • Vote sur les propositions en matière de développement durable – Depuis plusieurs années, nous discutons avec les entreprises des enjeux liés au développement durable, en incitant les équipes de direction à faire des progrès en ce sens. Nous avons fait le choix de leur accorder les délais nécessaires à la mise en place des bases d’une communication conforme aux normes du Sustainability Accounting Standards Board (SASB) et du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques. Nous avons à présent demandé aux entreprises de publier les rapports alignés aux normes du SASB et du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques. Conformément aux lignes directrices définies par le Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques, ces rapports devraient inclure le plan d’exploitation de l’entreprise, dans un scénario conforme aux objectifs des Accords de Paris de limiter le réchauffement de la planète à moins de deux degrés. Compte tenu du travail préparatoire déjà accompli et de la progression des risques de placement liés au développement durable, nous sommes enclins à voter contre la direction des entreprises n’ayant pas fait suffisamment de progrès en ce sens.
Transformation fondamentale de la finance
Le changement climatique entraîne une réévaluation complète des risques, qui devrait se traduire par une réaffectation importante des capitaux.
Lire la lettre aux dirigeants d’entreprises de Larry Fink Lire la lettre aux dirigeants d’entreprises de Larry Fink

Notre engagement

Notre devoir de vigilance, de loyauté et de prudence envers nos clients est le fondement de la culture de BlackRock. Les engagements que nous prenons aujourd’hui reflètent notre conviction que tous les investisseurs – en particulier les millions d’investisseurs qui épargnent pour financer des objectifs à long terme comme la retraite, par exemple – doivent impérativement tenir compte des enjeux du développement durable dans leurs placements.

Nous investissons pour votre compte, non pour le nôtre, et les placements que nous réalisons représenteront toujours vos préférences, vos échéances et vos objectifs. Nous sommes conscients que de nombreux clients continueront à préférer leurs stratégies actuelles, en particulier les indices pondérés selon la capitalisation boursière. Nous gérerons votre argent en respectant vos préférences, comme nous l’avons toujours fait. Ce choix vous appartient.

Alors que la planète évolue vers un monde à faible intensité de carbone, l’exposition à l’économie mondiale sera encore synonyme, pendant un certain temps, d’exposition aux hydrocarbures. De fait, si la réduction des émissions carbone est bien amorcée, les réalités technologiques et économiques impliquent que cette transition s’effectuera sur plusieurs dizaines d’années. À l’échelle mondiale, et plus particulièrement dans les marchés émergents, le développement économique dépendra encore des hydrocarbures pendant un certain nombre d’années. Par conséquent, les portefeuilles que nous gérons continueront d’être exposés à l’économie à forte intensité de carbone, alors même que la transition progressera.

Une transition réussie nécessitera une réponse internationale coordonnée des gouvernements, en accord avec les objectifs des Accords de Paris et incluant l’adoption d’une tarification du carbone à l’échelle mondiale, mesure que nous continuons de soutenir. Les entreprises et les investisseurs ont un rôle important à jouer pour accélérer la transition vers une économie à faible intensité de carbone. BlackRock ne se considère pas comme un observateur passif de cette transition. Nous estimons qu’il est de notre responsabilité – en tant que fournisseur de fonds indiciels, de gestionnaire de stratégies actives et d’acteur de la société – de jouer un rôle constructif dans la transition.

Dans les domaines où la décision nous appartient – la construction des portefeuilles, nos plateformes de gestions actives et alternatives, notre approche de la gestion des risques –, nous intégrons les enjeux du développement durable dans l’ensemble du processus de placement. Dans nos services aux clients de fonds indiciels, nous améliorons l’accès aux options de placement durable et nous renforçons nos activités d’engagement actionnarial pour nous assurer que les entreprises dans lesquelles nos clients investissent gèrent ces risques efficacement. Nous travaillerons également avec un large éventail d’acteurs – y compris les détenteurs d’actifs, les fournisseurs d’indices et les institutions réglementaires et multilatérales – en vue d’accroître la place des enjeux du développement durable dans le secteur de la finance.

Les mesures que nous prenons aujourd’hui contribueront à renforcer l’exercice de notre devoir envers vous. Alors que les enjeux du développement durable ont une incidence de plus en plus importante sur le rendement des placements, le leader mondial de la gestion d’actif que nous sommes veut devenir le leader mondial de l’investissement durable. Si vous avez des questions sur notre démarche ou si vous souhaitez effectuer une analyse de votre portefeuille afin d’évaluer l’incidence éventuelle sur l’actif que nous gérons en votre nom, nos directeurs des relations avec la clientèle et nos stratégistes produits sont à votre disposition. Nous vous sommes reconnaissants de la confiance que vous nous accordez.

Sincères salutations,

Comité de direction mondial de BlackRock

  • Laurence D. Fink, président du conseil et chef de la direction
  • Robert S. Kapito, President
  • Geraldine Buckingham, Head of Asia Pacific
  • Edwin N. Conway, Global Head of BlackRock Alternative Investors
  • Frank Cooper III, Chief Marketing Officer
  • Robert W. Fairbairn, Vice Chairman
  • Robert L. Goldstein, Chief Operating Officer & Global Head of BlackRock Solutions
  • Ben Golub, PhD, Chief Risk Officer
  • Philipp Hildebrand, Vice Chairman
  • J. Richard Kushel, Head of Multi-Asset Strategies and Global Fixed Income
  • Rachel Lord, Head of Europe, Middle East and Africa
  • Mark S. McCombe, Chief Client Officer
  • Christopher J. Meade, Chief Legal Officer
  • Manish Mehta, Global Head of Human Resources
  • Barbara G. Novick, Vice Chairman
  • Salim Ramji, Global Head of iShares and Index Investments
  • Gary S. Shedlin, Chief Financial Officer
  • Derek N. Stein, Global Head of Technology & Operations
  • Mark K. Wiedman, Head of International and of Corporate Strategy
Larry Fink
Président du conseil et chef de la direction
Lisez la suite

Notre position

Investissement durable
Investissement durable
Nous concevons des produits de placement qui font plus que fructifier votre argent. Restez fidèle à vos valeurs en investissant dans des fonds qui tiennent compte des facteurs ESG.
Durabilité sociétale
Durabilité sociétale
Nous attachons une importance absolue à la durabilité à long terme et veillons à ce qu’elle soit intégrée à l’échelle de la société.
Gérance des placements
Gérance des placements
Nous entretenons un dialogue avec les entreprises afin de pouvoir exercer notre droit de vote de manière judicieuse et de promouvoir une saine gouvernance qui est compatible avec la création d’une valeur durable à long terme.