Des idées pour générer un revenu de retraite

L’une des transitions les plus difficiles pour un investisseur est probablement le passage au portefeuille de retraite comme source de revenu principale en remplacement des chèques de paies périodiques après toutes ces années d’épargne.

Évidemment, vous voulez que l’épargne que vous avez accumulée patiemment dure toute votre vie, mais pour y arriver, vous devez absolument avoir un plan de revenu qui prévoit des retraits périodiques de vos régimes de retraite. Voici donc quelques suggestions pour vous :

Retrait d’une somme fixe chaque année

Très simple, cette méthode facilite la planification budgétaire. Cela dit, elle ne tient pas compte de l’inflation, ni de l’évolution de vos besoins à la retraite.

Retrait d’un pourcentage fixe chaque année

N’oubliez pas que la somme que vous retirerez variera en fonction de la valeur de votre portefeuille au moment du retrait. C’est donc dire que votre revenu variera également d’une année à l’autre.

Retrait d’une somme indexée à l’inflation

Retirez une somme adéquate la première année, puis augmentez le montant de votre retrait annuel en fonction du taux d’inflation les années subséquentes. Vous pourrez ainsi garder le même niveau de vie, mais vous devrez faire des calculs chaque année, tout en vous assurant de ne pas épuiser votre épargne.

Retrait de revenus de placement

En ne retirant que le revenu réalisé par vos placements sous-jacents (les dividendes et le revenu d’intérêt, par exemple), vous ne toucherez pas à votre capital et permettrez à votre portefeuille de placements de continuer de fructifier, tout en vous procurant un revenu. Si vous optez pour cette méthode, votre revenu variera d’une année à l’autre, et vos retraits pourraient ne pas suivre le taux d’inflation.

Faites preuve de souplesse

Plutôt que de vous en tenir à une seule stratégie de retrait pour payer vos dépenses à la retraite, vous pouvez combiner des stratégies en fonction de vos besoins particuliers. Vous pouvez par exemple faire des retraits indexés à l’inflation pour payer vos frais de subsistance (services publics et nourriture) et des retraits d’un pourcentage fixe ou des retraits de revenus de placement pour vos dépenses discrétionnaires (voyages et divertissement). C’est une avenue à envisager avec l’aide d’un professionnel des placements.