Les bases de la planification successorale

La planification successorale est un élément clé pour quiconque veut laisser un héritage durable à sa famille et ses amis. Un plan bien ficelé prévoit la meilleure façon de transmettre l’actif, tout en établissant des attentes claires à l’intention des héritiers éventuels afin que vos volontés soient respectées.

Faites un testament.

Le testament est le document qui vous permet d’informer les membres de votre famille et votre représentant de vos intentions. Si vous mourez sans testament, l’État peut décider comment vos actifs seront distribués, et vos héritiers devront probablement attendre plus longtemps avant de recevoir leur part. Pour veiller à ce que vos actifs soient transférés selon vos souhaits, vous devez vous assurer que vos choses soient en ordre et que tous vos documents soient à jour. La procédure varie selon le type d’actif. Dans le cas des comptes de retraite, par exemple, la disposition de l’actif se fait généralement conformément à la désignation de bénéficiaire applicable.

Passez en revue votre testament (et vos désignations de bénéficiaire) régulièrement.

Voilà une bonne habitude à prendre, surtout lorsqu’un événement important survient dans votre vie, comme un mariage, un divorce, la naissance d’un petit-enfant ou le décès de votre conjoint ou d’un enfant. Si vos documents ne sont pas à jour au moment de votre décès (si vous laissez votre argent à votre défunt conjoint, par exemple), il pourrait être très ardu et coûteux pour vos proches de régler le tout. Si la dernière mise à jour de votre testament remonte à plus de cinq ans, c’est probablement le bon moment d’y voir.

Songez à une fiducie.

Si le testament permet le transfert de vos actifs à votre décès, la fiducie vous permet de distribuer ces actifs de votre vivant aux héritiers de votre choix. Vous pourriez également vouloir léguer une part de vos actifs à un ou plusieurs organismes de bienfaisance, ce qui pourrait vous donner droit à une déduction d’impôt.

Faites connaître vos intentions.

Lorsque vous avez terminé votre plan successoral, vous pouvez convier vos proches à une réunion de famille et leur faire part de vos dernières volontés. En vous assurant ainsi que tout le monde sait exactement à quoi s’attendre, vous pouvez éliminer les disputes qui pourraient survenir après votre décès, un scénario à la fois pénible et coûteux.

Adressez-vous à un expert.

Bien que la planification successorale soit essentielle, il s’agit également d'une démarche souvent complexe, à laquelle il faut consacrer passablement de temps et qui est très émotive si vous devez vous débrouiller seul. Un professionnel pourra ainsi alléger votre fardeau, du moins en partie.